Cachez ce ventre que je ne saurais voir!

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours détesté ma bedaine. Elle me semblait toujours être trop grosse, gonflée, impossible à cacher. Notre relation était très compliqué et remplie de complexes.
Cette phrase de la fameuse chanson Femme libérée me représentait très bien : « elle rentre son ventre à chaque fois qu’elle sort. » Bref… vous voyez ce que je veux dire.

Et puis, je suis tombée enceinte.

Une fois l’excitation du début passée, je me suis mise à penser à ce à quoi aurait l’air ladite bedaine dans quelques mois. Je ne dirais pas que je me suis mise à paniquer. Je dirais plutôt que j’angoissais à l’excès.

Il était impensable pour moi de n’avoir qu’une vergeture. Je m’auscultais le ventre quotidiennement, à la recherche du plus petit début de craquement de peau. Comme si ça allait m’aider…  J’avais en tête que ma bedaine était déjà assez laide de même. Pas besoin d’en rajouter. J’envisageais sérieusement de porter une gaine en post-partum pour aider mon ventre à se replacer.

Je mettais juste un peu de pression à mon corps. Heureusement, la vie m’a réservé plusieurs belles surprises.

D’abord, à mesure que mon ventre grossissait, en même temps que ma petite Alice grandissait, il m’émerveillait de plus en plus. Moi qui avait toujours tout fait pour le cacher, le rentrer, le retenir, j’avais envie de le montrer à tout le monde. Je portais des chandails serrés, des robes qui moulaient ma silhouette. Je trouvais ma bedaine féminine et gracieuse. Elle faisait partie de mon look. Elle me faisait sentir comme une femme!

Je n’avais plus envie de me cacher, j’avais envie de mettre mon corps en valeur. Il était devenu un objet de fierté.

C’est d’ailleurs grâce à ce nouvel ami que j’ai découvert la boutique où je travaille aujourd’hui. J’avais entendu parler de Berceau Maternité plusieurs fois, mais je n’y avais jamais mis les pieds. Quelques mois après ma première visite, je comptais dans ma garde-robe une majorité de morceaux Jules et Jim, Noppies, Queen Mum… morceaux que je porte encore régulièrement d’ailleurs. 

Et puis, j’ai accouché.

Je ne vous cacherai pas que les premières semaines, j’étais complètement découragée. J’ai porté des pantalons de maternité très longtemps. J’en ai même acheté de nouveaux, alors que ma fille avait 6 mois… Quel malaise quand la vendeuse m’a demandé à combien de semaine j’étais rendue, et que je lui ai répondu 0! Jusqu’à ce que j’essaie des pantalons dans une boutique bien normale de femmes pas enceintes, et que je me rende compte que les pantalons me faisaient bien… J’étais tellement étonnée de porter des pantalons qui ne tiennent pas le ventre et de me trouver belle!

Aujourd’hui, j’ai l’impression qu’il une raison d’être, ce ventre. Qu’il a le droit d’être imparfait, puisqu’il a porté deux magnifiques filles en santé et pleines d’énergie. Je lui pardonne d’être un peu zébré et un peu mou. Je suis fière de tout ce que nous avons accompli ensemble, lui et moi, dans les dernières années. Ce n’est plus mon ennemi… c’est devenu mon ami.

Je n’ai plus envie de le faire disparaitre ni de le cacher. J’ai encore envie d’en être fière, parce qu’il est, en quelque sorte, un témoin de ma maternité. En fait, après tout ce qu’il a supporté, ça tient presque du miracle qu’il ne soit pas plus gros!

J’ai beaucoup aimé cette photo de la célèbre blogueuse Rachel Hollis de The Chic Site!

Voici mon corps aujourd'hui, merci la vie!
#RealandChic

Elle tenait à s’assumer, un peu… bref, commencer à le faire en partageant ce cliché d’elle! Cette photo à créé plusieurs vagues sur le web. Des hommes et des femmes ont partagé des photos de maman parfaitement imparfaites en utilisant le hashtag #RealandChic. C’est super inspirant!

Alors, même si mon corps de post-partum n’est pas identique à mon corps pré-maternité, je l’aime.  En fait, je l’aime plus qu’avant. Ils sont différents l’un de l’autre, et j’ai l’impression que les quelques livres de plus que la maternité a apportées avec elle font maintenant partie de mon charme. Je ne suis pas gênée de porter des chandails plus serrés; j’assume mon petit ventre imparfait de maman active.

J’ai envie de le dire à toutes les mamans que je croise. Ne vous inquiétez pas de votre corps post-partum. Votre corps vous rendra fière et vous impressionnera encore longtemps. Il ne redeviendra peut-être pas comme avant, mais toutes les choses qui auront changées ne seront pas plus laides; elles seront probablement plus belles.

Bises les mamans et au plaisir de vous servir en boutique!

Je vous laisse avec ces autres photos inspirantes!

Fred ♡

Amy Shumer
Amy Shumer qui insiste les femmes à aimer leur corps imparfait!
I'm no angel! Une campagne pour dénoncer la publicité du corps parfait des anges de Victoria's Secret. Photo @ http://www.croptopsandkale.com
I’m no angel! Une campagne pour dénoncer la publicité du corps parfait des anges de Victoria’s Secret. Photo @ http://www.croptopsandkale.com